Le Mot de la Présidente


Voeux au conseil d’administration 2020

Le rituel des traditions de fin d’année, au-delà des moments de convivialité et de fête partagée qu’il peut apporter, permet invariablement de faire un arrêt sur image et de s’attarder sur l’impression que nous laisse l’année passée, qui déjà se meurt, pour ne plus s’intéresser qu’aux nouvelles perspectives que peut ouvrir la nouvelle année que l’on peut imaginer comme celle de tous les possibles.

Inscrivons-nous dans cette tradition et prenons le temps de réaliser ce que fut 2019 pour la Maison des Provinces et tous ceux qui l’habitent. A n’en pas douter, ce fut une année qui permit à la communauté de l’UARL de se révéler en profondeur, sans artifice majeur, et de mieux comprendre ses raisons d’être et d’agir structurelles. Elles puisent leur force et leur caractère immuable dans leur simplicité et s’habillent de mots et de phrases qui tous frappent par leur sobriété et vérité.

- Je citerai d’abord cette envie de vivre à plusieurs et donc de mieux se connaître les uns et les autres pour partager encore plus pleinement les joies et avec moins de difficultés les peines que 2019 nous a apportées.
- Ensuite, j’évoquerai cette interrogation quant à la bonne façon d’établir cette transmission intergénérationnelle des savoirs entretenus et renouvelés depuis 1933, date de la création de notre association.
- Pour finir, j’indiquerai ce besoin de s’inscrire dans une démarche d’assumer les changements nécessaires à la longévité de nos activités.

Et 2020 ? Eh bien cette année toute neuve, de toute évidence, pourra se nourrir de l’essence même de l’année précédente pour afficher plus ouvertement ce que et qui nous sommes.

La convivialité, le partage – j’oserais même dire – l’amitié pourront s’exprimer pleinement lors des réalisations (expositions, spectacle) du projet du « Bois secret » et les activités de loisirs et d’apprentissage qui seront proposées tout au long de l’année : visites, jeu de piste, stage de danses, portes ouvertes…

L’envie de transmettre pourra être vécue comme un accomplissement grâce au montage de l’animation portant sur le bois et ses métiers orientée vers les publics les plus jeunes.

Enfin le besoin de s’inscrire dans une démarche de changement pourra s’assouvir grâce à des actions apparemment sans éclat mais ô combien fondatrices comme par exemple l’entrée en vigueur de statuts correspondant à notre fonctionnement actuel, la multiplication des actions de communication, la simplification de nos modes de fonctionnement internes…

Les enjeux sont en fait moins ambitieux qu’il n’y paraît car ils s’intègreront naturellement dans le bourdonnement de nos activités grâce à la complémentarité des sensibilités de chacun et ils sauront nous apporter à la fois continuité et nouveautés, ingrédients nécessaires à l’accomplissement d’une...

Belle année 2020 !

Roseline Ethoré
Présidente de l’UARL

9 janvier 2020