Vacances en Bretagne : La chapelle Sainte-Anne du Scorff
Article mis en ligne le 22 mars 2021
dernière modification le 29 mars 2021

par Yannick
Noter cet article :
1 vote

La chapelle Sainte-Anne du Scorff

Depuis plus de dix ans, nous passons deux semaines de vacances à Plouay, petite ville du Morbihan bien connue pour ses courses cyclistes.

Et nous y avons assisté à un petit miracle :

LANOVATION DE LA CHAPELLE SAINT-ANNE DU SCORFF.


Crédits photos : J. Leroux

Ce miracle ne doit rien à l’intervention divine mais à la ténacité et à la volonté d’une trentaine de bénévoles qui s’est mobilisée pour l’accomplir.

En effet, si cette chapelle située près d’un site gallo-romain n’était pas en ruines, elle avait besoin d’un « bon coup de neuf ».

Et il en a fallu de la ténacité pour réussir ce pari !

Tout d’abord un contact a été établi avec le Conseil Municipal qui a donné son accord, a octroyé une subvention et a même géré les travaux de rénovation.

Mais pour accomplir ces travaux il fallait trouver le financement.

Comme on est en Bretagne l’idée d’un « pardon » s’est imposée, pas un « pardon » comme on le connaît dans les traditions populaires mais quand même il fallait garder l’idée.

Donc, on part en procession de la fontaine située en bas du site, on assiste à la messe célébrée dans la chapelle et on termine par un repas. (C’est lui bien évidemment la source de revenus) ; c’est aussi lui qui demande un énorme travail puisqu’il va réunir tous les ans entre 500 et 600 convives.

Depuis la publicité en passant par l’achat des différentes fournitures, le montage d’un barnum, la confection et le service du repas il n’y a pas de temps pour chômer. Mais les gourmands reviennent tous les ans et la « langue de bœuf » s’est fait une excellente réputation.

Et c’est grâce à tous ces efforts qu’au fil des ans les travaux ont pu être menés à bien.
En premier lieu la toiture a été rénovée. La réfection de l’intérieur du bâtiment a nécessité plusieurs années d’efforts (enduit, peinture).

Quand est venu le choix des vitraux les services des « Monuments Historiques » se sont manifestés et ont donné leur avis. Comme quoi rien n’est simple.

Aujourd’hui, cette chapelle a retrouvé « son lustre d’antan » et on se doit de féliciter tous ceux qui ont œuvré pour ce beau travail.

Crédits photos : J. Leroux

Soyez heureux Monsieur Stéphane BERN vous n’êtes pas tout seul à travailler pour la sauvegarde de notre patrimoine…

Jacqueline LE ROUX
Union Berrichonne du Loiret
Mars 2021

qrcode:[La chapelle Sainte-Anne du Scorff->https://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article670&lang=fr]

qrcode:https://maisondesprovinces.fr/spip.php?article670