logo article ou rubrique
Trésors du patrimoine normand : Le Moulin d’Andé
Article mis en ligne le 7 décembre 2017
dernière modification le 30 juillet 2019

par Yannick
Noter cet article :
1 vote

La Normandie regorge de trésors historiques et culturels et nous ne saurions les citer tous sans risquer d’en oublier. Parmi les sites les plus connus, figurent bien entendu le Mont-Saint-Michel, les falaises d’Etretat et la côte d’Albâtre, la maison de Claude Monet et son jardin à Giverny et qui lui inspirèrent son célèbre tableau Les Nymphéas.

D’autres lieux sont moins connus, tel Le Moulin d’Andé. Situé sur une boucle de la Seine entre Rouen et Les Andelys, il offre un exemple remarquable de l’architecture normande mêlant torchis et colombages.

Le Moulin d’Andé

Au cœur d’un parc de 15 hectares, classé monument historique en 1995, le Moulin d’Andé a conservé ses rouets, ses meules, ses lanternes et ses tiges de relevées. Il enjambe un bras du fleuve pour rejoindre une de ses îles.

Construit à la fin du XIIe siècle, le Moulin d’Andé avait vraisemblablement pour fonction d’approvisionner la garnison de Château-Gaillard.

Propriété seigneuriale au Moyen-Age, il appartiendra par la suite à de nombreux propriétaires dont le père de Suzanne Lipinska qui lui offrira le domaine en cadeau de mariage en 1949.

En 1957 Suzanne Lipinska s’installe au Moulin avec ses trois enfants et décide d’en faire un espace dédié à la création artistique. En 1962, elle crée l’Association Culturelle du Moulin d’Andé avec pour objet d’encourager les arts, les lettres et l’artisanat. Très vite le Moulin devient un repaire d’intellectuels et d’écrivains comme Maurice Pons, Jean-Jacques Peyronnet, Richard Wright, René Depestre ou Eugène Ionesco.

Situé dans un cadre d’exception, le Moulin a, au fil des ans, été restauré, rénové, agrandi : des chambres ont été aménagées dans les dépendances. L’orangerie est devenue un théâtre. L’étable, l’écurie, la remise se sont transformées en salles de travail et lieux conviviaux pour l’accueil de colloques, séminaires ou de fêtes de famille...

Le Moulin d’Andé a toujours conservé son double objectif premier : recevoir en résidence des créateurs de tous horizons et organiser des manifestations culturelles de qualité. Largement ouvert à la musique depuis les années 1980, il accueille en effet chaque année plus d’une centaine de concerts et spectacles.

Le parc, véritable écrin de verdure, offre une vue imprenable sur la Seine et ses méandres. Un belvédère permet de contempler le paysage par-dessus les cimes des arbres. [1]

Pour en savoir plus

qrcode:[Trésors du patrimoine normand : Le Moulin d'Andé->https://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article176&lang=fr]

qrcode:https://maisondesprovinces.fr/spip.php?article176




Dans la même rubrique

Ma Normandie
le 13 avril 2019
par Eric
Journée plein-air
le 13 juin 2018
par Eric
Les planches de Deauville
le 17 février 2018
par Eric
Etretat
le 3 décembre 2017
par Eric
Histoire d’en faire un fromage
le 30 octobre 2017
par Eric