logo article ou rubrique
Vert-Vert
Article mis en ligne le 11 mars 2018

par Eric
Noter cet article :
0 vote

Composé par Jean-Baptiste Gresset sous la forme de quatre chants en décasyllabes, le poème est présenté lors de sa première édition en 1734 comme un « poème héroï-comique » sous le titre Vairvert ou les Voyages du perroquet de la Visitation de Nevers. Il devient « poème héroïque » lors des éditions suivantes, les voyages se singularisant, le perroquet n’étant plus que de Nevers et son nom prenant la graphie Ver Vert puis Vert-Vert.

Vert-Vert raconte l’histoire humoristique d’un perroquet recueilli dans un couvent de Nevers. Élevé par les sœurs visitandines, Vert-Vert, « perroquet dévot » parle effectivement un langage chrétien. Demandé par les religieuses nantaises de la congrégation, il est confié à un batelier de la Loire. Naturellement, il apprend sur le bateau le vocabulaire des matelots et des femmes légères.

Arrivé à destination, le perroquet jure comme un marinier. Les religieuses nantaises, épouvantées, le renvoient à Nevers où l’on a le plus grand mal à lui faire réapprendre le latin, mais où il finit ses jours entouré de sollicitude, au point d’ailleurs qu’il meurt d’indigestion : « Bourré de sucre et brûlé de liqueurs, Ver-Vert, tombant sur un tas de dragées, en noirs cyprès vit ses roses changées. »

qrcode:[Vert-Vert->http://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article310&lang=fr]

qrcode:https://maisondesprovinces.fr/spip.php?article310




Dans la même rubrique

0 | 5

Assemblée générale 2019
le 11 février 2019
par Eric
Soirée soupe de Noël
le 16 décembre 2018
par Eric
Pik nik
le 13 juin 2018
par Eric
Assemblée générale, première !
le 12 février 2018
par Eric
Veillée 2017
le 20 décembre 2017
par Eric