logo article ou rubrique
Vert-Vert
Article mis en ligne le 11 mars 2018

par Eric
Noter cet article :
0 vote

Composé par Jean-Baptiste Gresset sous la forme de quatre chants en décasyllabes, le poème est présenté lors de sa première édition en 1734 comme un « poème héroï-comique » sous le titre Vairvert ou les Voyages du perroquet de la Visitation de Nevers. Il devient « poème héroïque » lors des éditions suivantes, les voyages se singularisant, le perroquet n’étant plus que de Nevers et son nom prenant la graphie Ver Vert puis Vert-Vert.

Vert-Vert raconte l’histoire humoristique d’un perroquet recueilli dans un couvent de Nevers. Élevé par les sœurs visitandines, Vert-Vert, « perroquet dévot » parle effectivement un langage chrétien. Demandé par les religieuses nantaises de la congrégation, il est confié à un batelier de la Loire. Naturellement, il apprend sur le bateau le vocabulaire des matelots et des femmes légères.

Arrivé à destination, le perroquet jure comme un marinier. Les religieuses nantaises, épouvantées, le renvoient à Nevers où l’on a le plus grand mal à lui faire réapprendre le latin, mais où il finit ses jours entouré de sollicitude, au point d’ailleurs qu’il meurt d’indigestion : « Bourré de sucre et brûlé de liqueurs, Ver-Vert, tombant sur un tas de dragées, en noirs cyprès vit ses roses changées. »

qrcode:[Vert-Vert->http://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article310&lang=fr]





Dans la même rubrique

0 | 5

Pik nik
le 13 juin 2018
par Eric
Assemblée générale, première !
le 12 février 2018
par Eric
Veillée 2017
le 20 décembre 2017
par Eric
Les danses de la Nièvre et du Morvan
le 14 novembre 2017
par Yannick
La Morvandelle
le 11 novembre 2017
par Eric