logo article ou rubrique
La Poule noire du Berry
Article mis en ligne le 19 mars 2017
Dernière modification le 1er décembre 2017

par Yannick
Noter cet article :
0 vote

Le noir lui va si bien !

Il s’agit de la poule noire du Berry, race créée en 1912 par un passionné d’aviculture, le baron Henri de Laage, à Vendœuvres, dans l’Indre.
La poule noire du Berry, dont l’ancêtre remonte à 1860, voit donc officiellement le jour, suite au dépôt légal de la race à la Société d’aviculture de l’Indre, puis auprès de la Fédération française des volailles. Menacée d’extinction, cette ancienne race rustique renaît de ses cendres en 1975, à Montmorillon (Vienne), grâce à un Berrichon, Gaston Touraine, qui œuvre à une sélection rigoureuse pour perpétuer l’espèce.
La Noire du Berry, bonne pondeuse, à la chair ferme et goûteuse, méritait assurément un sauvetage en règle.


Les critères
Comment reconnaître une Noire du Berry de ses dizaines de sosies d’espèces différentes ?
En rouge et noir...
Les critères de la race ont été définis par son créateur/éleveur, le baron de Laage. Ainsi, le coq, aux proportions harmonieuses, se reconnaît-t-il à son corps en forme de bateau, à son plumage noir uniforme aux somptueux reflets"vert scarabée", ainsi qu’à ses pattes d’un beau gris ardoise.
Sa tête est surmontée d’une crête rouge, présentant 5 ou 6 ardillons. Ses barbillons et ses oreillons sont rouges, également. Si l’iris de l’œil est rouge, aussi, l’animal ne souffre pas de conjonctivite ; c’est sa couleur normale. Le bout du bec doit être blanc.

Le caractère
Il est plutôt ombrageux, voire bagarreur en ce qui concerne les mâles.

Le poids
L’adulte pèse, vivant, 3 à 3,5 kilos. La poule répond aux mêmes critères, mais est moins colorée et beaucoup plus petite (2,5 kilos). Prête à cuire, la volaille pèse un kilo de moins et est vendue environ 11euros au kilo, ce que justifie sa chair à la fois dense et moelleuse, au goût de noisette.

La reproduction
Elle est facile, la race étant rustique. Une poule pond environ 180 œufs et peut vivre 7 à 8 ans, mais la ponte s’arrête au bout de 3 ans. La Noire du Berry est précoce puisqu’elle commence à pondre à l’âge de 5 mois, au lieu de 7 pour les autres races. Ses œufs sont d’un blanc pur.
Dès sa naissance, à Béchanne (Ain) centre national de sélection et d’acouvage, (à l’origine du poulet de Bresse), le poussin reçoit pas moins de 4 vaccins, puis est expédié chez l’aviculteur dans des cartons de 60 cm , où ils voyagent à 100 ! La commande est généralement de 200 ou 300 poussins. Pendant la première semaine, le poussin, à peine remis de son périple, demeure fragile et doit bénéficier d’une température constante de 30 à 32 degrés, assurée par des lampes chauffantes. Ces petites boules piaulantes présentent la particularité d’être bicolores : un duvet blanc dessous et noir dessus. Passé un mois, le poussin devient poulet jusqu’à ce qu’il soit tué, à 5 mois (150 jours au cahier des charges).

Visite d’un élevage
M. Francis Lasne, éleveur amateur et professionnel, Président depuis 2009 du Club Français de la Noire du Berry, fondé en 2004, est fier de perpétuer cette race typiquement berrichonne.
Depuis 2011, ce retraité d’EDF consacre tout son temps et son énergie à sauvegarder la biodiversité locale, mission qui lui tient particulièrement à cœur, et remonte au temps où il élevait des Berrichonnes de l’Indre, race de brebis pratiquement disparue aujourd’hui, à son grand regret. Il reste 2000 à 3000 « survivantes » qu’il serait temps de remettre à l’honneur.

Coordonnées du club :
Siège social : 21 route d’Issoudun
36120 Saint-Août
Site internet : www.lapoulenoireduberry.fr

Mille fois merci à monsieur Francis Lasne pour sa gentillesse et ses explications.

Danièle MOREL
Union Berrichonne du Loiret






Dans la même rubrique

0 | 5

Présentation des 110 ans
le 20 mars 2018
par Eric
La musique en Berry
le 23 octobre 2017
par Yannick
Annulation du vide-grenier 2017
le 19 avril 2017
par Yannick
Jeanne de France
le 9 avril 2017
par Yannick
Sainte-Montaine
le 9 avril 2017
par Yannick