Erik Satie
Article mis en ligne le 25 janvier 2020

par Eric
Noter cet article :
2 votes

Alfred-Erik-Leslie Satie est né à Honfleur le 17 mai 1866. Il passe son enfance sur place. Après le décès de sa mère, il est élevé par ses grands-parents.

Maison natale

Il prend des cours d’orgue avec un oncle. Entre 1879 et 1886, il rejoint son père, courtier maritime, à Paris. Il entre alors au conservatoire de Paris et suit les cours de Descombes, Taudou, Mathias, peut-être de Lavignac.

En 1886, il compose Ogives, pour le piano. À partir de 1887, il adopte la vie Montmartroise. Les trois « Gymnopédies » datent de 1888, les trois « Gnossiennes » de 1890.

En 1891, il compose les trois préludes du fils des étoiles « wagnerie kaldéenne » sur un texte de Péladan. On fera de cette œuvre une source d’inspiration de Pelléas de Debussy. En 1892-1893, il compose les « Sonneries de la Rose-Croix » et les « Danses gothiques » et en 1895, la « Messe des pauvres » pour chœur et orgue.

Il s’enrôle comme pianiste dans des cabarets de Montmartre. Il compose durant cette période les pièces froides pour piano (1893), la pantomime « Jack in the box » et un petit opéra pour marionnettes en trois actes de moins de cinq minutes chacun, « Geneviève de Brabant » en 1899.

Il s’installe à Arcueil vers 1898. En 1905 il entre à la Schola Cantorum, et suit des études de composition et de contrepoint avec Vincent d’Indy, Roussel et Sérieyx. Vers 1910, il se rapproche de novateurs comme Diaghilev, Picasso, Cocteau. Il compose « Socrate », certainement son chef-d’œuvre en 1918.

Satie fut une des figures de proue de cette musique « d’avant-garde ». Aujourd’hui, deux groupes se recommandent de son autorité : le « Groupe des Six » et « l’école d’Arcueil ».

Sur la fin de sa vie, il collecte des fonds et organise des goûters pour les enfants déshérités, écrit plusieurs articles pour le journal l’Humanité, et meurt à Arceuil, le 1er juillet 1925.

qrcode:[Erik Satie->https://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article587&lang=fr]

qrcode:https://maisondesprovinces.fr/spip.php?article587




Dans la même rubrique

0 | 5

Ma Normandie
le 13 avril 2019
par Eric
Journée plein-air
le 13 juin 2018
par Eric
Les planches de Deauville
le 17 février 2018
par Eric
Trésors du patrimoine normand : Le Moulin d’Andé
le 7 décembre 2017
par Yannick
Etretat
le 3 décembre 2017
par Eric