Le Gwoka
Article mis en ligne le 14 mars 2018
dernière modification le 15 juillet 2021

par Annie
Noter cet article :
0 vote

L’histoire du Ka est à la fois douloureuse et pleine d’espoir, car c’était avant tout une façon de résister, d’exister face à la déshumanisation de l’esclavage au 18e siècle en Guadeloupe. Les Noirs faisaient la fête le soir pour chanter et danser sur le son des « ka ».

Le Gwoka, langage musical d’origine africaine, c’est le terme qui désigne à la fois la musique, le chant et la danse qui se pratiquent sur différents rythmes que les tambouyés jouent avec leurs tambours. Ils donnent le rythme, accompagnés du cha-cha, du tibwa. Ils sont accompagnés d’un soliste qui commence à chanter et "les répondeurs" font les chœurs.

Il existe 7 rythmes différents :
 Le graj qui rythmait les travaux domestiques, agricoles ou autres,
 Le padjanbèl lui, la coupe de la canne à sucre,
 Le kaladja c’est un rythme qui exprime la tristesse,
 Le woulé, rythme pour le travail des champs,
 Le tumblak c’est un rythme rapide, pétillant et festif très utilisé de nos jours,
 Le menndé, c’est un rythme rapide et énergique peut être utilisé pour le carnaval,
 Le léwoz est un rythme mélancolique.

Tambours

qrcode:[Le Gwoka->https://www.maisondesprovinces.fr/spip.php?article313&lang=fr]

qrcode:https://maisondesprovinces.fr/spip.php?article313


Dans la même rubrique

Du cacao au chocolat
le 19 juin 2022
par Eric
Assemblée générale des Antilles
le 22 janvier 2022
par Eric
Hippolyte Morestin
le 1er décembre 2020
par Eric
Les cases créoles
le 8 octobre 2020
par Yannick
Souvenir Chanté nwel 2019
le 3 mars 2020
par Annie